L'hiver a été long, avec beaucoup de neige et des conditions difficiles. Tout le monde, pilotes et passionnés attendent avec impatience le retour du soleil. Fin mars, c'est encore relativement tôt pour la saison de sport automobile, mais c'est généralement la période à laquelle les championnats redémarrent tous.


Le weekend dernier, j'ai loupé le roulage organisé pour le centenaire Alfa Roméo à Dijon-Prenois. Mais ce n'est que partie remise. En guise de consolation, ce weekend se tenait sur l'anneau bourguignon la 2e manche de la Coupe de France des Circuits. Je décide d'y aller, bien que je n'ai jamais été à Prenois, et que je ne connaisse absolument pas l'évènement. C'est la grande aventure prévue pour dimanche!.


Seul souci, la météo annonce un temps exécrable pour dimanche, ce qui ne présage rien de bon: je ne tiens pas à finir trempé au bout d'une heure, l'appareil photo sous la pluie, ce n'est pas terrible, et ca roule beaucoup moins fort quand il pleut. Je prend donc la décision d'y aller le samedi, pour les sessions d'essai. Après une heure d'autoroute, une traversée de Dijon grandement facilitée par le GPS, et quelques kilomètres pour rallier Prenois, j'arrive au parking. Visiblement il n'y a pas foule, puisque je suis la 32e personne à prendre une entrée. Tant mieux, ca fera moins de monde dans les cadrages.


Sur les bons conseils de Nicolas, de Arthomobiles, je me rends directement sur la butte qui longe la cuvette de la Bretelle. Effectivement, c'est ideal puisqu'on est placé plus haut que les grillages qui bordent le circuit. Le tracé est en fort devers ici, et la piste trempée force les pilotes à avoir le pied léger pour cette première session.






Le pilote de la BMW Z3 doit visiblement apprécier les conditions d'adhérence précaire, puisqu'il s'en donne à cœur joie avec d'impressionnantes relances qui terminent en dérive à n'en plus finir. Les pilotes de la Scirocco et de la Golf sont déjà très chauds et jouent avec la limite de fort belle manière.





Il est toujours tôt, la catégorie GT rentre sur le paddock. Je profite du laps de temps avant que les Formules s'élancent pour aller voir ce que donne la courbe du double gauche de la remontée de la Bretelle. C'est pas mal, on voit un gros freinage, une grosse accélération en légère courbe, avant de replonger sur les Gorgeolles. Il pleut toujours, et les Formules ont vraiment du mal à rester dans le bon sens.







Allez, j'en profite pour tester un peu des réglages différents, en diminuant la vitesse. C'est sympa, mais il faudra que je ralentisse encore l'obturation. Pas le temps, Lionel Regal se trouve en tête à queue devant moi. Ca continue à partir en travers dans tout les sens, et seuls quelques furieux arrivent à tourner de manière honorable.






C'est bientôt la fin de la session, l'emplacement est presque idéal, alors je baisse la vitesse. L'intérêt ? C'est d'avoir la voiture nette, et d'obtenir un beau filé derrière, ce qui donne un effet de vitesse. En pratique, c'est assez compliqué, puisqu'il faut suivre le mouvement de la voiture de manière précise, au risque de la floutée. Quand cà marche, entre les nombreux ratés, celà donne ceci:




Une des Formule Renault semble crevée, et ne peut pas rallier les stands par ses propres moyens. Le camion plateau vient la chercher pendant la pause de midi.




Il y a deux heures d'interruption le midi, et vu les températures assez basses et l'humidité de l'air, ca risque d'être long. Je décide de faire un tour rapide des paddocks, mais toutes les voitures sont humides, bâchées ou très sales. On retrouve une Clio Cup dont je trouve la déco très jolie. La BMW Z3, très impressionnante le matin sur la piste trempée. Profitez-en bien, vous verrez que ca ne durera pas. Vous pouvez aussi voir aussi ici une pile de pneus slick type compétition. On a du mal à se rendre compte, mais c'est vraiment très adhérent, et d'une largeur impressionnante.






Ah, une voiture personnelle garée au milieu du parc. Oui, je le concède, ce n'est pas la voiture personnelle de monsieur tout-le-monde, et elle est très sale. Une jolie Lamborghini noire.




Je vais manger chaud au restaurant snack du circuit. L'attente n'est vraiment pas longue, puisque nous sommes en tout et pour tout une grosse dizaine. Il tombe une très grosse averse le temps du repas, et à choisir, je préfère qu'il pleuve pendant que je suis à l'abri. A 14:00, ca reprend avec le groupe A que j'avais loupé le matin. Les premiers tours sont calmes, il faut faire chauffer les mécaniques et les pneus.




J'aimerais bien arriver à saisir un retour de flamme sur une Clio. Je me positionne donc dans le S de la Sablière, en espérant saisir une flammerole au moment ou les Clio lèvent le pied pour prendre le petit droit. Peu ont des retours de flammes, et les seules qui le font franchement sont trop rapides.




Tant pis, ca fera des photos de l'arrière, après tout, ca change. Le rythme monte progressivement, et deux trois sont déjà dans le rythme. Un peu trop? Cette Clio III se met assez violemment dans le rail juste devant moi. C'en est fini pour lui. Après coup, le pilote David Dudel m'annonce qu'il a pu réparer, et prendre le départ de la course le dimanche. Les 206cc semblent sur des œufs, mais pas question de lever le pied, même si c'est parfois très limite.




Allez, une nouvelle tentative de saisir des retours de flamme. On remarquera aussi que le pneu arrière gauche déleste de plus en plus. Les BMW et les Clio sont aussi de la partie, et ca roule très fort pour des essais.




Un aller-retour plus tard, je suis au niveau de la courbe de Gorgeolles. Ca bataille dur et je découvre des nouvelles voitures. Comme cette Mitsubishi Lancer pilotée par Julia.





La surprise est grande lorsque j'entrevois cette silhouette bleue qui sort à toute vitesse de la montée de Parabolique. C'est en effet une 147 Cup. C'est sans surprise pour vous probablement, mais je la trouve très jolie et sportive. La lame avant est très basse, et touche l'asphalte au moment où Franck Salvi attaque les freins.




On a du mal à se rendre compte du dénivelé très important du circuit. Une petite photo pour vous montrer un peu le moment où les voitures déboulent de la Parabolique pour se jeter dans la Bretelle.




Il n'y a pas qu'une Alfa, même si je me sens moins proche de ce modèle, et qu'elle est plus conventionnelle, elle n'en reste pas moins jolie. Une 156, dont la relative étroitesse des pneus est assez surprenante était également présente. J'espère d'ailleurs que le pilote a trouvé la carte de visite que je lui ai laissée dans son stand. Je ne résiste pas à l'envie de reprendre des photos de la 147 en même temps:







Allez, assez d'Alfa Romeo, j'ai peur que vous fassiez une overdose avant le moment fatidique. Une BMW M3, qui fait vraiment énormément de bruit au moment de la pleine charge. Pour d'autres, ca se termine moins bien, et doivent rentrer à l'aide de la dépanneuse.




Fin de la série, et on relâche les monstres avec les barquettes et les quelques voitures typées Touring Car. Une Astra TouringCup, une Porsche, au milieu de plusieurs barquettes. Oh, j'ai enfin réussi à capturer un fugace retour de flamme sur une barquette. Ce n'est pas aussi généreux que sur la Scirocco ou l'Astra, mais j'ai cruellement manquer de réussite sur ce coup là. Ce sera pour la prochaine fois.





Je fonce à nouveau dans le double gauche de la Bretelle pour voir le passage des GT. La piste sèche, et c'est vraiment très impressionnant de voir comme les trajectoires se radicalisent, et les points de freinage sont retardés. La bataille pour le meilleur temps fait rage quand un drapeau rouge vient troubler le débat. Le plateau arrive avec une voiture. La BMW Z3 est très mal en point, la sortie a dû être assez violente. Pas moyen de diagnostiquer à distance comme ca, j'essayerais d'en savoir un peu plus en fin d'après-midi.





C'est reparti pour la suite des explications avec cette jolie Megane Trophy dont la livrée est pour le moins originale, ou cette jolie barquette orange et blanche. La Golf noire revient de loin sur cet abus de confiance qui a bien failli finir dans le bac à gravier.





Je commence à fatiguer et je décide de, principalement, regarder le dernier groupe des Formules. Juste quelques photos, dont notamment une de la voiture rouge et blanche de Lionel Regal, un pilote qui court principalement en Championnat de France de la Montagne, et qu'on retrouvera sans aucun doute plus tard dans la saison, à Vuillafans ou Turkheim.





Allez, un dernier tour sur le parc fermé pour voir deux trois bolides, et en profitez pour distribuer deux ou trois cartes de visite aux pilotes que j'ai beaucoup photographiés (vous avez dit l'Alfa .. ?). Je tombe sur l'Astra Touring, qui est vraiment très impressionnante. Le moteur en position centrale arrière qui exprime fièrement ses 365cv est presque posé directement sur les roues arrières. Comment voulez-vous que ca ne tienne pas la route, un engin pareil ?




J'aperçois au loin la Z3 en mauvais état. Je vais voir ce qu'il en ressort. Ça s'annonce mal, un mécanicien tape violemment à la massette sous la voiture. En s'approchant, la biellette de direction est totalement pulvérisée. Et à voir l'état de la voiture, il semblerait qu'il y ait une coque complète. Aux dernières nouvelles, ils espéraient juste souder provisoirement pour pouvoir charger la voiture sur le camion et rentrer réparer. Dommage..




Il commence à 'pleuvoter' et je m'empresse de retourner sur le parking. J'espérais avoir le temps de faire un tour, histoire de dénicher deux trois supercars, mais vu le faible nombre de voitures, et l'orage qui menace, je rentre.


Finalement, pour une première expérience à Prenois, je suis très satisfait de ma journée. Le rythme sur circuit change beaucoup de celui que je connaissais déjà en côte ou en rallye, et c'est bien plus soutenu. C'est presque plus plaisant, même si il faut avoir les yeux partout et être rapide.


Ça me fait presque encore plus regretter d'avoir louper le roulage Alfa, mais ce n'est que partie remise. Je compte vraiment renouveler l'expérience du circuit au plus vite, à Dijon ou ailleurs.


PS: J'ai beaucoup de photos non publiées ici, si vous souhaitez obtenir des photos de vos voitures, vous pouvez toujours envoyer un mail à webmaster@kmotorsports.fr .


Postez votre commentaire



mercredi 31 mars 2010 16h30 - posté par Irolow

Toujours de magnifiques photos , Ta du t'amusé là bas et en prendre plein les yeux , Pleins les oreilles ! :)

Continue comme ça , Tu a du talents d'autant plus que ca te plait et que c'est agréable a voir ;)

Iro'

mardi 30 mars 2010 07h48 - posté par Rsguile

Salut, vraiment sympa d'avoir des accros au sport auto et qui en plus font de belles photos et aussi des reportages. C'est comme ça que survivra en France le sport mécanique. Merci à toi et si un jour tu vois ma Mégane Rose, passe me voir !

++

Guillaume

mardi 30 mars 2010 07h22 - posté par Jefautograf31

Sympa ton reportage. Belles photos et du temps pour mettre en page. Perso c'est ce qui me manque le plus le temps.
Photographiquement.

mardi 30 mars 2010 06h34 - posté par Franck SALVI

Merci pour tes photos et tes commentaires , as-tu aussi d'autres photos de ma voitures ,car j'aimerais t'en acheter quelques unes .
Si tu viens à Charade ou ailleurs ,n'hésites pas à passer nous voir .

A +

Franck

mardi 16 février 2010 03h37 - posté par butor

Bravo pour ce site, il avance de jour en jour! congrats!

Retour en haut de page

© Copyrights Stéphane HERVIER 2010