Courant janvier, une première session de kayak s'était déroulée à la Malate. Mais le temps exécrable, la brume, et le faible niveau n'ont pas été de grand aide pour faire des clichés valables.


Après ma première prise de contact avec le monde des kayakistes freestyle, j'avais envie de renouveler l'expérience, mais cette fois-ci, dans des conditions plus favorables.


Ce vendredi 27 février, Marlène Devillez me prévient qu'il y'a de fortes chances qu'ils naviguent dans l'après-midi. Parfait, je rentre à la maison chercher le matériel de photo, et je fonce au barrage, ou m'attendent déjà Marlène et Marie Helye. Surprise, elles ne sont pas seules, et on m'annonce que aujourd'hui, il y'a du gros niveau.


Le débit du Doubs est clairement plus impressionnant que courant Janvier, et il annonce un débit entre 380 et 400 m3/s, toujours en hausse. La vague semble très violente, vraiment:




Allez, c'est parti, les 'paddlers', comme ils aiment à se surnommer sont dans la vague. Marlou, avec un joli blunt. Parfois, même sans figure particulière, les effets sont sympas:




On continue la série des blunts, avec respectivement Val Corrotte, qui lui navigue avec une pagaie que d'un seul coté, parceque "c'est vachement mieux !", et un autre style, avec Stéphane Pion qui met beaucoup de verticalité. En fait, après quelques recherche, Val navigue en canoë, c'est à dire qu'il est placé a genoux dans son bateau, contrairement aux autres qui eux, sont assis. Deux écoles, une passion.




Ici, Stéphane Pion, alias Stefun, nous gratifie d'un sublime Clean Blunt. Vous pouvez observer ce que ca donne a la réception.




Marlène Devillez, qui nous loupe une entrée de manière mémorable, mais avec le sourire. Allez Marlou, t'es pardonnée! Stefun, toujours, qui décidement a décidé d'envoyer des gros tricks. Le soleil ne s'y trompe pas, et pointe le bout de son nez.




On retrouve Val, qui sort un Blunt de sauvage, en étant quasiment à la verticale parfaite. Et Stéphane qui remet ca avec un très très gros Clean Blunt.




Tu vois Marlou, ca rend beaucoup mieux quand tu restes dans la vague. Allez hop, un joli blunt. Stefun qui s'énerve un peu sur la vague et envoie du 'fat' avec ce magnifique Pistol Flip. Vraiment, très impressionnant !




Au fur et à mesure de l'après-midi, le niveau monte, et la vague grossie. Ca en devient même presque trop brutal, et il vaut mieux être prudent. Ca n'empêche pas Marlène de finir en beauté avec un Blunt qui prend de la hauteur. Bravo!




Un beau blunt, bien propre, réalisé par Antoine. Il semblerait que le regard joue énormement dans la réalisation de la figure, mais je suis loin d'être un expert pour vous l'affirmer. Peut-être est-ce la question de ces deux spectateurs? Marlou, toi qui a "taillé la bavette" avec eux, tu peux nous en dire plus..?




Allez pour finir la session en beauté, Stéphane Pion nous offre un très gros blunt, avec le soleil et tout ce qui va bien. Pendant ce temps, Marlou revient au sec tranquilement, après une session qui semble lui convenir.




Personnellement, c'est un milieu que j'aime assez, où les gens sont sympas, et facile à aborder. Sur le plan photographique, je suis beaucoup plus satisfait que la dernière fois, avec quelques clichés qui sont agréables a regarder, même si encore assez loin des standards de la photographie dite 'pro amateur'.


Un grand merci à Marlou et à Luc de m'avoir prévenu assez tôt et de me faire découvrir ce monde assez peu connu du grand public. Merci aussi aux kayakistes pour les figures qu'ils ont fait, ce qui m'a permit d'obtenir les photos voulues. Merci à Stéphane pour le magasine. Et Marie, bon rétablissement, bientôt tu sera de l'autre coté de l'objectif.


Postez votre commentaire