Le Sud de la France, et principalement la Côte d'Azur est réputée à travers le monde pour être un véritable vivier à supercars venues de toute l'Europe. Autant dire que bon nombre de photographes amateurs ou professionnels en profitent pour mettre leurs vacances à contribution, dans l'optique de saisir deux trois clichés sympathiques.


A l'idéal, la destination de rêve se trouve aux alentours de Cannes, et plus principalement Monaco, oh combien célèbre pour ses abus de luxe et autres défilés de voitures extrêmement rares. Bon, on ne choisit pas toujours comme on veut, et mes vacances ne se passeront pas là-bas. Tant pis, en principe il y aura des voitures ailleurs. Enfin, espérons-le.


De nuit, sur le trajet, je me fais doubler par une Corvette ZR1 au niveau de Montpellier. L'éclairage jaune orangé assez intense aurait permis de faire une photo sans aucun souci. Seul problème qui se présente à moi, j'ai laissé le boitier bien à l'abri dans son sac photo, qui se trouve lui, dans le coffre. Tant pis, je me contenterais du souvenir de cette rencontre fugace, et retiendrais la leçon de toujours avoir son appareil à portée de main sur l'autoroute.


Une fois sur place, en attendant l'heure de remise des clés de la location, je décide d'aller faire quelques photos d'une jetée bordant le port d'Agde. Pour y accéder, je dois passer au milieu d'un chantier naval, qui stocke une bonne centaine de bateau de toutes tailles. C'est une bonne surprise que d'apercevoir une silhouette qui ne m'est pas inconnue. En effet, garée à côté d'un bateau en rénovation, je vois au loin une vieille Porsche. L'occasion est trop belle pour la laisser filer. Je m'empresse d'approcher, en faisant garde à ne rencontrer personne, puisque l'accès est interdit au public. Il s'agit là d'une Porsche Carrera 3,0L, appartenant probablement au propriétaire du bateau juste à côté. Le cadre est sympathique, et change des traditionnels abords de circuit. Je rencontre néanmoins beaucoup de difficultés avec la lumière matinale assez particulière du bord de mer: à la fois très intense, mais toute en nuance grisâtre. Du coup, je me concentre beaucoup sur la gestion de cette lumière, et en oublie parfois le cadrage qui aurait pu être perfectible.




En continuant, je tombe nez à nez avec une deuxième surprise. Là encore, une Porsche. Amis ferraristes et autres amateurs de carrosseries transalpines, on ne choisit pas toujours ses sujets. Le cadre reste le même, à savoir le chantier naval, mais tout prend de la grandeur. La Porsche est une 996 Carrera, mais cette fois-ci beaucoup plus récente. Quant aux bateaux, la taille a également fortement augmentée, et on est loin du petit radeau de plage. J'en profite pour faire des vues que j'ai peu l'habitude de faire. En effet, il n'est pas bien courant de trouver une Porsche garée entre deux bateaux aux alentours de Besançon...





Le lendemain, après une balade photo fort sympathique au bord de l'Étang de Thau, je fais le crochet par un parking de restaurant. Sait-on jamais, et j'ai l'appareil en main.




Bonne pioche, puisque je trouve là une Ford Shelby GT500. Au vue du capot, et de l'aileron arrière, il s'agit très probablement de la version 2008. Cette dernière développe tout pile 500cv, d'où son nom. Elle reprend une calandre avant assez caractéristique des musclecars. J'aime bien l'aspect gonflé de cette voiture, qui en impose quand même, n'ayons pas peur de le dire. Le nom de Shelby n'est pas anodin, et rappelle sa filiation avec son ancêtre de 1967. Le V8 de 5,4L est infatigable, et capable de propulser la voiture à 100 km/h en moins de 5s, une vraie performance. Seul regret, son bridage à 250 km/h, qui devrait cependant être confortable pour un usage routier tout a fait légal. D'un point de vue photographique, ce sont mes premières photos de voiture réalisées de nuit. La technique est simple, il suffit d'utiliser le trépied, et de laisser un temps de pose assez long. Ici, j'ai utilisé un temps de pose de 25s, totalement arbitrairement, qui aurait peut-être pu gagner à être plus long.





Le lendemain matin, sur l'autoroute, j'aperçois une Porsche qui arrive au loin. J'ai retenu la leçon, et j'ai le boitier en main. L'occasion se présentant, pourquoi s'en priver ? Il s'agit d'une Porsche 993. Bon, par contre, j'ai encore des progrès à faire avant d'être au point pour faire des photos en route, depuis une voiture roulante. A travailler, vraiment...




Dans la soirée, changement d'ambiance. L'été, les villes du sud organisent souvent des feux d'artifice. C'est le cas de Marseillan cette année. J'ai tout le matos photo à disposition, pourquoi ne pas en profiter pour s'essayer à la photo de feu d'artifice? Quelques conseils pris de droite, de gauche, et c'est parti, je me lance. Finalement, ce n'est pas très dur, le principal problème étant le cadrage et la composition. Je m'appliquerais à faire mieux au 14 juillet prochain.






Un peu plus tard, en rentrant de la plage, j'aperçois une Opel GT qui se gare. Je me dépêche d'aller chercher l'appareil photo avant qu'elle ne s'échappe. Cette voiture, qui n'a rien de sensationnel, et n'est surement pas aussi exclusive qu'une Ferrari 458, a tout de même un profil qui me plait assez. Surement le double bossage sur un cabriolet, un peu à l'instar de ce que fait Porsche sur certains de ses modèles. Du coté des performances, le 2,0L Turbo semble capable de sortir 264cv, mais la voiture souffre d'un embonpoint assez important qui font que les chiffres ne parlent pas en sa faveur. Quant au cadre, on ne choisit pas tout le temps, mais je me serais volontiers passé des caravanes derrière le mur.





La plage puisqu'on en parle, ca permet de faire des photos sympathiques, même si çà semble compliqué d'amener une voiture, surtout en saison. Par exemple, une voiture rouge aurait surement très bien rendu sur ce cliché, créant un fort contraste. Mais on ne peut pas tous avoir une Ferrari sous la main à tout moment. On se contentera donc de la photo de paysage, que j'aime déjà beaucoup.




On m'annonce une voiture sympa dans le rétro. Je me dépêche de vérifier. Il s'agit d'une Mercedes, mais difficile de préciser le modèle, n'étant pas un expert des allemandes. La voiture nous suivra gentiment sur 2 ou 3 kilomètres, pour ensuite changer de cap.... J'aurais aimer pouvoir prendre plus de photo du genre de cette Mercedes E500. On est loin des ultra sportives SLS ou SL65 Black Series, mais ce modèle a une certaine classe qui fait qu'elle mérite sa place ici. Et sous le capot, c'est déjà très honorable, avec les 388cv. Seul bémol, le poids assez conséquent de près de 1700 kg.




Dernier jour avant le retour dans des contrées plus nordiques, et je tombe sur une Porsche paisiblement garée sur un parking. C'est une Porsche Boxter S. C'est un modèle qui n'est pas particulièrement rare, mais est-il besoin de rappeler que nous sommes loin du luxe monégasque ? Le cadre n'est toujours pas mieux, j'en concède. Et le petit détail pas chic du tout, ce sont les écrous de roues qui sont rouillés. Agressif l'air marin, n'est-ce pas ?





La dernière prise de la semaine se trouve dans un état assez pitoyable. En effet, cette Jaguar XK est loin, très loin, de l'esprit de la marque. Pleine de sable, visiblement le propriétaire n'est pas trop regardant sur la propreté de cette voiture. Mais ca ne s'arrête pas là, puisqu'il est impossible de comptabiliser les impacts sur la carrosserie. Et vous n'avez pas encore vu le pire. Regarder l'état du coté droit de cette pauvre anglaise! Une aile avant complètement éraflée, une roue arrière qui a été rectifiée à coup de trottoir, c'est vraiment du gâchis.





Cette semaine dans le sud m'a permit de changer d'air. On s'accordera a dire que Béziers n'est pas un véritable pôle autour duquel gravitent beaucoup de supercar. Mais cette ville a l'avantage d'être proche de la mer, et bien moins fréquentée que la côte d'azur. On ne peut pas tout avoir. Mais bon, après tout .. les vacances c'est les vacances.


Postez votre commentaire



mercredi 25 août 2010 09h13 - posté par Neil Young

Merci pour toutes les photos de ton site, merci de nous faire partager aussi les à-côtés !!!


Il y a matière à critiquer cette Opel, pas tant sur le poids car plutot légère, mais sur le chassis anti-sportif

La Jaguar a visiblement un parking en sous-sol fait plutot pour les Smart, comme il en existe trop hélas, à Paris c'est courant à cause du manque de place, le propriétaire est si coupable que ça... ;)

La Boxster S a une sortie d'échappement suspecte, en principe double, là il y a un cache

dimanche 22 août 2010 20h24 - posté par Iro'

Encore un reportage génial , décidément , même en vacances tu ne prend pas de vacances !
Tu a eu aussi la chance de voir des voitures pas si mal que ca :)

dimanche 22 août 2010 18h08 - posté par CarloX

Hannn il critique L'opel GT hannnnnnnnn

Retour en haut de page

© Copyrights Stéphane HERVIER 2010